Share

Les finances de Donald Trump se portent (très) bien

By Maligorne, Clémentine, Agences, AFP, Reuters

Pour s’installer à la Maison-Blanche, Donald Trump a dû céder les rênes de son empire. S’il n’est plus directement aux manettes – il en a confié la gestion à ses enfants – le milliardaire président peut toutefois se rassurer: ses affaires vont bon train. D’après un document fédéral de 98 pages publié vendredi sur le site internet du bureau américain de l’éthique gouvernementale, Donald Trump a fait état de revenus d’au moins 594 millions de dollars au titre de 2016 et du début de 2017 et d’actifs représentant au moins 1,4 milliard.

Une fortune qui pourrait être encore plus élevée. Les chiffres publiés sont des fourchettes, dont certaines sont ouvertes, ce qui rend impossible des sommes précises. Le milliardaire refuse en effet de publier ses déclarations d’impôts, qui donneraient une image plus précise de sa richesse et de ses intérêts. Il a seulement rempli des documents fédéraux indiquant ses revenus, les actifs et les passifs sur l’année fiscale achevée au 15 avril 2017.

Au regard de ce document que CNN a notamment pu consulter, il apparaît que Donald Trump a gagné l’an passé environ 37 millions de dollars grâce à son club privé Mar-a-Lago, luxueuse propriété de Palm Beach en Floride, dont les frais d’inscription ont doublé. Ce club a été surnommé « The Winter White House» (la « Maison Blanche d’hiver»), car le président s’y rend régulièrement avec sa pléthore d’agents du Secret Service et d’employés de son administration. Il y a notamment reçu le président chinois Xi Jinping. Des visites qui, selon des informations de presse, sont aux frais du contribuable américain.

Donald Trump doit 282 millions d’euros à des créanciers

Avec la vente de son livre « The Art of the Deal» (1987), Donald Trump a engrangé encore 1 à 5 millions de dollars. Autre source de revenus: le concours de Miss Univers, dont il était propriétaire, a rapporté près de 11 millions de dollars. Ou encore son terrain de golf à Aberdeen, en Écosse : « plus de 50 millions de dollars» d’après le document fédéral.

Ce document montre aussi que Donald Trump est très endetté. À titre personnel, le milliardaire doit au moins 315,6 millions de dollars (282 millions d’euros) à des banques. Il a, entre autres, une dette d’au moins 130 millions de dollars auprès de la Deutsche Bank Trust Company Americas, une filiale de la banque allemande Deutsche Bank. Le président américain a également déclaré une dette de 110 millions à Ladder Capital, établissement spécialisé dans les prêts immobiliers.