Share

Le livret A a attir

By Guinot, Danièle

Les Français ont un tout petit peu moins placé leur épargne sur leur livret A en juin. La collecte nette (dépôts moins les retraits) s’est élevée 840 millions d’euros, selon la Caisse des dépôts (CDC), contre 1,3 milliard d’euros en mai. Malgré ce léger ralentissement, le placement préféré des Français (plus de 60 millions de livrets) a connu un premier semestre en or! Entre janvier et fin juin, il a attiré 9,42 milliards d’euros (collecte nette). Un montant sans commune mesure avec les 340 millions d’euros collectés en 2016 à la même période.

Même tendance pour le Livret de développement durable et solidaire (LDDS), qui participe aussi depuis le début de l’année au financement de l’économie sociale et solidaire. Celui-ci a drainé 220 millions d’euros en juin et 1,86 milliard d’euros depuis janvier. Au total, ces deux produits d’épargne défiscalisés ont attiré 11,28 milliards d’euros depuis le début de l’année. Leur encours total s’élève à 372,2 milliards d’euros: 269 milliards pour le livret A, qui est à son plus haut niveau historique, et 103,2 milliards pour le LDDS.

Avec une inflation à 0,9% le rendement réel du livret A est devenu négatif

Pourtant, avec une inflation à 0,9% depuis le début de l’année, le placement n’est plus intéressant. “Le taux de rendement réel du livret A est devenu négatif», souligne Philippe Crevel, directeur du Cercle de l’épargne.

“Ce retour en force du livret A témoigne de la préférence des ménages pour les placements liquides et sûrs. L’amélioration de la conjoncture économique ne les incite pas, pour le moment, à opter pour des placements longs», ajoute l’économiste. Les tergiversations fiscales sur les revenus de l’épargne pénalisent les autres placements et, en premier lieu, l’assurance-vie. Par ailleurs, l’idée que tous les placements se valent dans cette période de faibles taux d’intérêt s’est largement imposée». Les Français laissent d’ailleurs dormir de plus en plus d’argent sur leur compte courant. Selon la Banque de France, cet encours dépassait, au mois de mai, 400 milliards d’euros contre 235 milliards d’euros en mai 2007.

Le ministère de l’Économie et des Finances a décidé la semaine passée que le taux du livret A serait maintenu à 0,75% le 1er août, se ralliant ainsi à la recommandation de la Banque de France. L’institution monétaire, chargée deux fois par an de formuler une recommandation au gouvernement en la matière, a choisi “dans une optique de stabilité» de ne pas suivre la formule de calcul du taux théorique, qui aurait dû aboutir à un relèvement du taux à 1%. Pour autant, le livret A devrait rester populaire auprès des ménages. “Il pourrait enregistrer une collecte comparable à celle des belles années 2009/2013», prédit Philippe Crevel.